Serge Crampon

par Catherine Plassart

 

Nus dans l'atelier

: suite photographique

Suite photographique. Impression numérique UV.
Assistant prise de vues : François Crampon.

 
Avec cette suite photographique des "Nus dans l'atelier" Serge Crampon applique le principe de la "Déposes" au corps féminin. Dans cette séquence sans voix et sans parole, la corporalité est traduite en termes de poids et d'inertie. Une ligne dramatique se dessine entre le caractère hétérogène de l'espace de l'atelier et le corps plein, lourd et désirable de la femme. Sa chute brutale a été évitée, il gît immobile et abandonné. Les trétaux de manière ambigüe architecture un rêve et organise les conditions d'une immobilité qui subvertit la force des lois de la nature. Le sentiment de solitude est immense.
C.P.


 

Serge Crampon

"Le chant lourd de la matière" N°1


 

Serge Crampon

"Le chant lourd de la matière" N°2


 

 Serge Crampon

"Le chant lourd de la matière" N°3


 

  Serge Crampon

"Le chant lourd de la matière" N°4